Ramasse-Stockage-Partage

Accroche
La mission principale de la Banque Alimentaire du Bas-Rhin est de sauver les denrées de la destruction et de les partager entre les associations d'aide alimentaire.
Corps

La lutte de la BA67 contre la précarité alimentaire

La Banque Alimentaire du Bas-Rhin collecte, trie, gère et stocke les denrées dans son entrepôt dans le plus grand respect des règles d'hygiène et de sécurité des aliments. Ensuite, elle les distribue à ses 96 partenaires, dans tout le département.

Elle soutient les partenaires de distribution alimentaire en organisant des ateliers-cuisine, des formations à l'hygiène et la sécurité alimentaire, et par une aide administrative très variée. Elle a aussi créé un chantier d'insertion en 2005, à la fois pour assurer une formation par la pratique de personnes en recherche d'emploi et pour assurer le fonctionnement de ses activités.

De la ramasse au stockage des denrées alimentaires

En 2018

Sources d'approvisionnement en 2018 -camambert

En 2018, 2 788 tonnes de marchandises (+8% par rapport à 2017) ont été collectées, provenant de diverses sources d’approvisionnement: 

  • la grande distribution avec les Grandes et Moyennes Surfaces (GMS). Elle apporte 1 419 tonnes (+27,7%). Ce sont des produits retirés des rayons avant la date limite de consommation (DLC) et enlevés par nos chauffeurs lors de la "ramasse" quotidienne.
  • l’Europe (Fonds Européen d’Aide aux plus Démunis, FEAD) : cela représente 502 tonnes (-8,9%). Les denrées issues de ces programmes sont exclusivement réservées aux associations habilitées et qui distribuent gratuitement cette aide alimentaire. Il s’agit de produits secs (café, pâtes, soupes, lait, plats cuisinés, confitures, sucre) et de produits surgelés (viandes, poissons, plats cuisinés).
  • la Collecte Nationale dans le Bas-Rhin: 340 tonnes (-1,7%) de denrées non périssables récoltées auprès du grand public.
  • les industries agro-alimentaires : 279 tonnes de produits secs, congelés, réfrigérés, en conserve, etc, écartés de la vente (défaut d’étiquetage, surplus, erreurs de fabrication) mais tout à fait consommables.
  • l’Aide Publique Française : 67 tonnes.
  • les autres Banques Alimentaires : 39 tonnes
  • les producteurs/agriculteurs : 142 tonnes de fruits, légumes, lait, œufs, etc.

 

 

-----------------------------------------

En 2017

 fromage origine des approvisionnements en 2018En 2017

En 2017, 2 578 tonnes de marchandises ont été collectées, provenant de : 

  • la grande distribution avec les Grandes et Moyennes Surfaces (GMS), représente 1 111 tonnes. Ce sont des produits retirés des rayons avant la date limite de consommation (DLC).
  • l’Europe (Fonds d’Aide aux plus Démunis, FEAD) : cela représente 551 tonnes. Les denrées issues de ces programmes sont exclusivement réservées aux associations habilitées et qui distribuent gratuitement cette aide alimentaire. Il s’agit de produits secs (café, pâtes, soupes, lait, plats cuisinés, confitures, sucre) et de produits surgelés (viandes, poissons, plats cuisinés).
  • la Collecte Nationale : 346 tonnes de denrées non périssables récoltées auprès du grand public.
  • les industries agro-alimentaires : 271 tonnes de produits secs, congelés, réfrigérés, en conserve, etc, écartés de la vente (défaut d’étiquetage, surplus, erreurs de fabrication) mais tout à fait consommables.
  • l’Aide Publique Française : 118 tonnes.
  • les autres Banques Alimentaires de France : ces 16 tonnes proviennent d’échanges entre les BA. Pour combler certains manques, il est possible de s’approvisionner au niveau national, cela fait jouer la solidarité entre membres d’un même réseau. Cependant, il est important de souligner que cet approvisionnement est effectué en cas de réel besoin, car les produits récoltés dans un département sont seulement distribués dans ce dernier.
  • les producteurs/agriculteurs : 165 tonnes de fruits, légumes, lait, œufs, etc, nous sont reversés.

2016, 2015,2014

Les chiffres des années précédentes se trouvent dans les rapports d'activité des années correspondantes. Voir le fichier "Presse".

------------

Les produits frais sont collectés dans des camions frigorifiques et des bacs isothermes. La température des produits est contrôlée tout au long du circuit de collecte. Un responsable d’Hygiène et de la sécurité alimentaire veille à la bonne conservation des produits reçus, ainsi nous respectons les contraintes de la traçabilité et de la chaîne du froid.

A leur arrivée dans l’entrepôt, les produits sont répartis selon leur catégorie : produits frais, produits surgelés, produits secs, pain et fruits/légumes. Ils sont alors pesés, triés et classés pour être stockés chacun à un endroit précis, en fonction de ses particularités.

Puis vient le moment du partage.

 

Après le rangement, la répartition des denrées

La Banque Alimentaire ne distribue pas, elle confie les denrées aux associations et CCAS.

Se présentant à la Banque Alimentaire du Bas-Rhin pour retirer la nourriture nécessaire à leur action humanitaire ou étant directement livrés par les chauffeurs de la BA67, nos 96 partenaires redistribuent les produits tout au long de l'année, dans leurs locaux, lieux d’échange et de convivialité.

C'est là que les personnes démunies viennent d'approvisionner, un ou plusieurs jours par semaine.

  Certains partenaires viennent plusieurs fois par semaine retirer des produits secs (= de longue conservation) mais surtout des produits frais - avec un contrôle sur l’équipement en glacières et sur le maintien de la chaîne du froid.

 

D'autres, souvent plus éloignés, ne viennent qu'une ou deux fois par mois et ne retirent généralement que des produits secs non périssables.

Selon les accords passés, c'est parfois une camionnette réfrigérée de la Banque Alimentaire qui achemine les denrées chez les partenaires.

Fréquence et contenu des livraisons

Produits "secs"

Les produits secs sont préparés à l'avance suivant un bon de commande établi d'un commun accord entre la Banque Alimentaire du Bas-Rhin et l’association.

Le bon est composé par notre système de gestion en fonction de l'état des stocks, de la fréquence de passage, de son mode de distribution (épicerie sociale, service de repas, distribution de paniers, etc),  du nombre de bénéficiaires auxquels elle vient en aide, et de leur typologie (bébés, enfants, adultes, SDF, ...).

          BON DE COMMANDE ---> FICHE DE PREPARATION   ---> BON DE LIVRAISON ---> SAISIE LOCALE

 

Produits frais

Les produits frais, pour lesquels nous ne savons pas à l'avance ce dont nous disposerons, sont préparés au dernier moment en fonction des arrivages du jour. Le bon de livraison est donc constitué à la dernière minute.

  Tous ces enlèvements de marchandise sont bien entendu enregistrés, aussi bien pour les produits secs que pour les produits frais afin d'assurer une traçabilité totale.

 

AUTRES FORMES DE PARTAGE :

Les ateliers-cuisine

La cuisine mobile

Intervention dans les écoles

Ressources utiles